SPLA : Portail de la diversité culturelle
RDC-Cultures

Dorine Mokha

  •  Dorine   Mokha
© dorine mokha
Chorégraphe, Ecrivain/ne, Danseur/se
Rubrique : Danse
République démocratique du Congo


Dorine mokha (République démocratique du Congo), 



est un artiste né en 1989 à Lubumbashi, danseur et chorégraphe et très investi dans l'écriture et la mise en scène. Autodidacte depuis 2001, sa curiosité l'a amené à la découverte de  la danse contemporaine en 2006. 



S'installant en 2009 à Kisangani, il a suivi auprès des Studios KABAKO plusieurs stages de formation en danse contemporaine et résidences de recherche, sous la direction des  chorégraphes et autres artistes reconnus tels que Hafiz Dhaou (Tunisie), Faustin Linyekula  et Papy Ebotani (Congo RD), Ula Sickle (Canada/Belgique), Andreya Ouamba (Sénégal/Congo), Clara Bauer (Argentine/France), Boyzie Cekwana (Afrique du Sud),  Sylvain Prunenec (France), Stone Edjabe…  



Et a été initié aux techniques aériennes en danse par The Slovaks collective (Slovaquie) à l'institut français de Kinshasa, à l'écriture théâtrale avec l'écrivain-comédien Papy Mbwiti  et au cinema avec le réalisateur Moise Lomande (RD Congo) à l'espace culturel Ngoma.



En outre, il a participé à plusieurs conférences et discussions internationales du secteur des arts de la scène : à Kinshasa (Festival Connexion de KVS Bruxelles) et à Hanovre (Festival Theaterformen/Hannover) grâce au programme « International Academy » en 2013, et à Mannheim (« International Camp » du festival Theater der Welt), à Berlin (« TURN-meeting »), à Darmstadt (« Thinking Together » de l'OSTHANG Project) et à Essen pour le (« International camp Ruhrtriennale ») grâce au programme « Africa in Solitude » en 2014.



Détenteur d'un baccalauréat en section littéraire (2008) et d'un master en Droit économique et social (2013) avec un mémoire portant sur la « Problématique de la protection de la propriété intellectuelle face aux NTIC en RDC, cas des oeuvres musicales », Dorine s'est vu attribué la « Bourse d'excellence Zengwei» par l'Université de Kisangani.



Dans son pays, Dorine a été aussi honoré par deux brevets de mérite en 2009 et 2010 à Kisangani parmi  lequel celui de « Danseur-chorégraphe contemporain de l'année », et par le « 3ième prix du festival des courts métrages de Lubumbashi » pour la réalisation d'une vidéo promotionnelle de son solo «Entre deux… ». Et au niveau international par la bourse de recherche du programme spécial « Africa in solitude » de l'Akademie Scholss Solitude (Allemagne), financé par  la Kulturstiftung Des Bundes. 



Comme créations, on peut citer le duo « Reclus » avec Papsher Kikuni (2011), son solo « Entre deux... » (2013), présentée pour sa première à la 4ième édition du festival ConnexionKin, et le trio « Undergound » (Travail en cours) déjà présentée à Kisangani et Lubumbashi après deux résidences de recherche aux studios Kabako et au centre d'art Picha. 



Mais il y'a aussi des créations collectives notables telles que « HERE YES NO THERE MAYBE » (2014) avec les chorégraphes Désire Davids et Thami Manekhela (Afrique du sud) et le scénographe Marwen Abouda (Tunisie), et « SANS TITRE » (WIP/2015)  avec Désiré Davids et le pianiste français Nicolas Mondon.



Il a aussi travaillé aux cotés de Faustin Linyekula comme assistant à la mise en scène sur «Drums and Digging » en 2013. Et cette année 2014 a été marquée par les textes qu'il a signé pour la dernière création danse/theatre du chorégraphe Papy Ebotani « Fanfares Funérailles », et l'invitation du chorégraphe brésilien Neto Machado pour l'avoir comme performeur/raconteur dans « Let me Tell you something...» à la Herman Library à stuttgart, et de celle à strasbourg du plasticien congolais Christian Botale pour la mise en scène et les textes de « KOK LAT VIL ».



Aujourd'hui ayant plusieurs textes inédits et signé les textes de la quasi-totalité de projets de Danse/Theatre sur lesquels il a travaillé et/ou collaboré, et de différents projets musicaux, Dorine s'est lancé en septembre dernier dans l'élaboration de «l'un de ses projets les plus importants »: dit-il, la publication de son premier roman. A suivre 



 

Partenaires

  • Arterial network
  • RDC : Groupe TACCEMS

Avec le soutien de