SPLA : Portail de la diversité culturelle
RDC-Cultures

Nous sommes dans une guerre des images. Les Africains en ont-ils conscience ? - par Uhem Mesut

Auteure : Munsa Nzinga Kandombe

"Je me suis trouvé à l'âge de 40 ans, en vadrouille à travers l'Afrique. Au Congo du temps de Lumumba, j'avais 40 ans quand j'ai pris conscience que le cinéma facilitait la prise de conscience, parce que le cinéma c'est un meeting permanent avec le public. Dans une salle de cinéma vous avez des catholiques, musulmans, gaullistes, communistes, et tout ça… quand le film est bon chacun perçoit et accepte ce qu'il veut. C'est ça qui m'a amené au cinéma pour mieux poursuivre ma quête de militantisme. Maintenant si vous me demandez ce que je préfère individuellement, je préfère la littérature que le cinéma. Mais ça c'est un luxe. De nos jours la littérature est un luxe. Mais pour prendre le raccourci de l'histoire avec la tradition de l'oralité, le cinéma devient pour nous autres un outil important."
Ousmane Sembène dans "The Making Of African Cinema (1993)"

"L'art africain a donc toujours été au service d'une cause sociale comme il doit le rester."
Cheikh Anta Diop, "Nations Nègres et Culture" p.519




LIRE L'INTEGRALITE sur Kamitewoman.com

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • RDC : Groupe TACCEMS

Avec le soutien de